in

Des Pilotes Mangent Des Biscuits Offerts Par Une Dame

Les pilotes mangent les biscuits avec un gros sourire, mais lorsqu’ils voient la note qui les accompagne, ils sont détruits !

Un pilote du nom de Tchad a partagé une histoire vraiment émouvante qui n’a pas manqué de toucher la sensibilité de milliers de gens dans le monde entier !

« Les meilleurs cadeaux ne sont pas offerts sciemment, parfois. Lors de mon dernier vol de la journée, d’Atlanta à Macon, je suis allé dans le cockpit pour voir comment le décollage se préparait. Il sonnait 19h30, c’était le soir de Noël, et je devais emmener mes passagers à leurs familles alors que ma mère préparait la dinde.

Quelqu’un parlait tout doucement derrière moi et je me suis retourné. C’était un petit garçon de 9 ans et il regardait fixement le tableau de bord. Quand je l’ai vu, il a fait demi-tour. Là, je l’ai appelé : « Attends, viens par là ».

Quand j’ai vu le tableau de bord d’un avion pour la toute première fois, j’avais à peu de chose près son âge, il ressemblait à un sapin de Noël avec plein de lumières. J’étais vraiment impatient de recevoir mes ailes de pilote. Aujourd’hui j’ai 24 ans et je suis copilote dans une grande compagnie aérienne. Mes premières fêtes, je dois les passer loin de la maison.

Le jeune garçon est venu dans le cockpit. J’ai attrapé sa main et je lui ai dit : « Mon nom est Tchad ». Il m’a serré la main en faisant un léger sourire discret. « Je m’appelle Sam ». Il a aperçu le siège vide à côté de moi et il a demandé : « C’est la place du pilote » ?

« Oui, c’est bien ça ». J’ai tapoté dessus en lui demandant « Tu as envie d’y poser tes fesses » ?

Il a écarquillé ses yeux en répondant : « Je ne sais pas trop… Enfin, je peux » ? Puis j’ai baissé le siège pour qu’il puisse s’asseoir. Le pilote Jim aime expliquer le fonctionnement de l’avion, mais apprécierait-il de voir quelqu’un assis sur son siège ?

J’ai jeté un coup d’œil aux convois qui faisait monter les valises dans l’appareil et j’ai pensé aux cadeaux que je n’aurai pas l’occasion d’offrir à mes parents ou à mes amis ce Noël. Sam m’a dit qu’ils avaient quitté Memphis, sa famille et lui. Le pilote aurait pu venir à n’importe quel moment, mais ça me ferait mal de briser le rêve de cet enfant. J’ai donc continué à lui montrer l’utilité des boutons.

Et là, Jim est venu. « Alors compagnons, comment allez-vous » ? Sam avait un large sourire en l’accueillant. « Bien bonhomme, tu peux rester un peu avec nous, mais pourrais-tu me faire un peu de place » ? Sam s’est alors levé du siège de pilote et j’ai continué mes explications.

Le décollage était proche. Je me suis dit que Jim allait renvoyer Sam à sa place, mais nous n’avons pas arrêté d’enclencher les commandes. Jim a simplement laissé Sam s’asseoir dans son siège pour nous laisser faire le décollage. Je guidais Sam en lui indiquant les boutons à enclencher et il le faisait.

De ses deux mains, il a appuyé sur le bouton pour démarrer le moteur et a ensuite remonté le levier du carburant et les moteurs ont rugi. Je l’ai remercié pour son aide.

Il m’a dit : « Non, c’est moi qui vous remercie monsieur » ! « C’était génial » !

On dirait bien qu’il allait pleurer. Il est reparti s’asseoir avec sa famille et après 40 minutes de vol, nous étions à Macon.

Le jour s’est levé et Jim et moi sommes passés au poste d’Atlanta. L’un des officiers de l’entrée nous a appelés : « Hé, les gars, la mère d’un enfant est passée ce matin. Elle voulait vous montrer toute sa gratitude pour ce que vous avez fait pour son fils hier. Il n’arrêtait plus d’en parler. Voilà un cadeau pour vous ».

Il nous a remis une boîte rouge. Il y avait des biscuits au chocolat et une note dedans. Jim a pris la note pour la lire et m’a ensuite dit : « Le petit Sam souffre du cancer », il a ensuite lu la note à haute voix.

« Chers Messieurs,

Je vous suis reconnaissante d’avoir montré à Sam comment un avion marchait. Il souffre du cancer et suit une chimiothérapie à Memphis. Depuis qu’il a commencé son traitement, c’était la première fois qu’il retournait chez nous. Nous nous sommes rendus à l’hôpital en voiture, et comme nous savions qu’il aimait les avions, nous avions choisi de faire le trajet du retour en avion. Je ne pense pas qu’il aura cette occasion à nouveau.

Sam n’aurait plus que quelques mois à vivre, d’après son médecin. Son rêve a toujours été de devenir pilote de ligne. Il était tout excité quand nous avons pris ce vol. Il a eu le meilleur cadeau de Noël qui soit, grâce à vous. Son rêve est devenu réalité pendant quelques minutes ».

En me retournant, j’ai vu que Jim tenait encore la note, un agent est venu nous dire que les passagers étaient prêts pour l’embarquement. Nous sommes montés dans l’avion pour prendre place et faire les contrôles d’usage.

J’aurais souhaité fêter en famille, mais grâce à Sam, j’ai su que les meilleurs cadeaux pouvaient venir de personnes totalement inconnues ».

Crédit photo : Flickr

Ce Père Regarde Le Violeur De Son Bébé, Se Faire Exécuter, En Souriant

Un Homme Potentiellement Dangereux Circule En Toute Liberté